La PKR : la 1ère technique d'opération laser des yeux

Existant en France depuis 1993 pour corriger la myopie, elle est toujours pratiquée dans certains cas.

PKR : principe de l'intervention

La PKR (Photokératectomie Réfractive), que nous pratiquons dans notre centre de la vision, est une technique de chirurgie réfractive réalisée à l’aide d'un laser Excimer. Ce fut la première technique laser employée en 1987 aux Etats-Unis et introduite en France en 1993 pour corriger la myopie. Comme pour le Lasik, la PKR utilise la "photoablation" pour remodeler la cornée à la différence du fait qu'il n'y a pas de découpe de capot. La PKR est employée pour corriger les myopies faibles ou moyennes, les hypermétropies et les astigmatismes.

 

Il est impossible de réaliser l'opération au laser directement sur la surface de l'oeil, car sinon la correction appliquée ne serait que temporaire. En effet, par rapport à son rôle protecteur de l'oeil, la 1ère couche de la cornée (l'épithélium) re-cicatrise sans arrêt. Il faut atteindre une couche de cornée un peu plus profonde et plus épaisse (le stroma).

 

Avec la PKR, l'épithélium est pelé délicatement après l'utilisation de gouttes anesthésiantes et d'une solution d'alcool. Cette étape est totalement indolore. 

Une fois le traitement au laser effectué au sein de notre centre à Strasbourg, le chirurgien applique une lentille pansement sur l'oeil le temps que l'épithélium cicatrise. Vous devrez garder cette lentille plusieurs jours et c'est le médecin qui vous les enlèvera. 

Les suites opératoires après une PKR

 

A la suite de la chirurgie laser des yeux via une PKR, il est fréquent de ressentir des brûlures localement, d'avoir des larmoiements ou des paupières gonflées, du mal à ouvrir les yeux, ainsi qu'une vision floue. Ces sensations se culminent le 1er jour pour décroître le 2ème jour. Elles sont plus intenses que pour les autres techniques. 

 

C'est souvent aux alentours du 5ème jour, lors du contrôle post-opératoire, que le chirurgien ophtalmologue pourra vous retirer les lentilles de protection. La reprise de vos activités quotidiennes (conduite, travail) est souvent possible le 4ème ou 5ème jour. Des flous peuvent subsister de 2 à 4 semaines après l'intervention. La Sécurité Sociale ne prenant pas en charge ce type de chirurgie réfractive, il n'y a pas d'arrêt maladie délivré. 

Du fait des inconvénients de la PKR, cette technique est proposée dans des cas spécifiques : cornées fines, ou présentant certaines anomalies (cicatrice, etc.). 

Les autres techniques de chirurgie réfractive dans notre centre à Strasbourg

|

|

Expert Vision Center, centre de chirurgie laser des yeux

27 route de l'hôpital 67100 Strasbourg