top of page
faq-chirurgie-laser.png

Chirurgie réfractive : vos questions les plus fréquentes

Est-ce que la presbytie s'opère ? Combien coûte une chirurgie des yeux ? Quand peut-on reprendre le travail ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions.

  • Quels défauts visuels opérez-vous ?
    Notre clinique de la vision opère la myopie, l'astigmatisme, l'hypermétropie et la presbytie au laser, que ces défauts soient seuls ou associés. La faisabilité de l'opération laser ne peut se savoir qu'après un bilan pré-opératoire puisque dépendra de votre correction, de l'épaisseur de la cornée, la taille des pupilles etc. Nous ne traitons pas les glaucomes, les problèmes de rétine ou les cataractes au centre.
  • J'ai une forte myopie/hypermétropie : suis-je opérable ?
    Les lasers pour la chirurgie de la vision ont une limite technique jusqu'à -10 de myopie et +6 pour l'hypermétropie. En-dessous de ces seuils, seul le bilan pré-opératoire peut déterminer si vous êtes opérable ou non. En effet, l'opération consiste à remodeler l'oeil en enlevant de l'épaisseur cornéenne et plus vous êtes myope ou hypermétrope et plus il faut en enlever. Si un chirurgien vous a déjà récusé à cause d'une cornée trop fine, ce sera également le cas chez nous. ​Si vous n'êtes pas opérable au laser à cause d'une correction trop forte, il faudra alors se tourner vers la pose d'implants.
  • Y a-t-il un âge minimum pour se faire opérer ?
    Le 1er critère pour bénéficier d'une chirurgie laser des yeux est d'être majeur. Il faut également que la vision soit stable depuis au moins 2 ans, ce qui est souvent le cas vers 25 ans. Des exceptions sont faites pour les jeunes qui veulent intégrer un concours de police/pompier par exemple ou pour des compétitions sportives. Cependant, il faut avoir en tête que si nous opérons alors que la myopie n'est pas stable, une retouche sera nécessaire après quelques années.
  • Y a-t-il un âge maximum pour l'intervention ?
    Il n'y a pas réellement d'âge maximum pour bénéficier d'une chirurgie laser. Les seules limites sont les données recueillies lors du bilan pré-opératoire (épaisseur de la cornée, absence d'autres troubles ophtalmologiques etc). Par contre, plus l'âge avance et plus il y a de chance d'avoir une cataracte débutante, ce qui constitue une contre-indication à la chirurgie au laser.
  • Peut-on opérer la presbytie au laser ?
    Pas tous les centres de chirurgie laser proposent une opération de la presbytie. Chez Expert Vision Center, nous sommes tout à fait en mesure d'opérer les presbytes. Néanmoins, nous ne pouvons pas vous rendre la vue de vos 20 ans. Tout est une histoire de compromis. C'est-à-dire que dans l'idéal nous laissons un oeil légèrement myope pour qu'il soit adapté à une vision de près et l'autre oeil plutôt pour la vision de loin, avec un programme augmentant la profondeur de champs. Ainsi, la vue est bonne à toutes les distances. Certaines personnes ne supportent pas cette différence de correction. A ce moment-là, nous vous proposerons de ne corriger que la vue de près ou que la vue de loin. Vous trouverez toutes les informations nécessaires ici : https://www.expert-vision-center.com/presbytie.
  • Combien coûte une chirurgie laser des yeux ?
    Nous proposons plusieurs techniques opératoires : Smile, Femto-lasik et PKR (découvrez la différences entre les techniques laser). Les tarifs varient en fonction de la technique entre 1250 et 1850 € par œil. Cette dernière est déterminée par le chirurgien lors des examens pré-opératoires. Ce prix comprend l’intervention complète ainsi que les contrôles post-opératoires. A noter que le bilan pré-opératoire est également payant entre 55 et 150€ en fonction des examens.
  • Est-ce que la Sécurité Sociale rembourse l'intervention ?
    L'intervention n'est pas prise en charge par la Sécurité Sociale car considérée comme une opération de confort. Vous pouvez néanmoins regarder du côté de votre mutuelle pour un éventuel remboursement. Elles sont de plus en plus nombreuses à participer.
  • Comment obtenir un devis pour l'opération de ma myopie ?
    Nombreux sont ceux qui souhaitent un devis d'une chirurgie laser pour envoyer une demande de remboursement à leur mutuelle, avant de venir nous voir. Nous ne pouvons pas éditer de devis sans vous avoir vu en consultation. En effet, il faut déjà déterminer si vous êtes opérable, si l'on fait les 2 yeux, et par quelle technique. De plus, un devis est un document édité par un médecin, vous devez donc être patient de notre structure. Le devis vous sera remis à l'issu du bilan pré-opératoire.
  • J'ai un kératocône, puis-je me faire opérer au laser ?
    Le kératocône (ou le kératoglobe) représente une contre-indication à la chirurgie laser que nous proposons. En effet, il s’agit d’une déformation non prédictible de la cornée. Les seuls traitements sont les lentilles rigides, puis pour les cas plus graves les anneaux intra-cornéens ou les cross-linking. D'où l'importance d'une topographie cornéenne lors du bilan pré-opératoire. Beaucoup de patients que nous rencontrons, ignorent même avoir cette pathologie avant qu'on ne la détecte.
  • Je suis amblyope et je souhaite opérer mon oeil valide
    La chirurgie réfractive a pour but de voir comme avec les meilleures lunettes possibles mais elle n'améliore pas la vue. L'amblyopie est la faiblesse d'un oeil par rapport à l'autre, non corrigible par les lunettes. L'amblyopie peut être une contre-indication à une opération du bon oeil s'il s'agit d'une amblyopie profonde (acuité visuelle inférieure à 3/10). S'il s'agit d'une amblyopie relative l'opération pourrait être possible. L'indication opératoire est à étudier en fonction de chaque cas particulier.
  • J'ai été opéré il y a de nombreuses années par kératotomie radiaire. Est-ce possible de se faire opérer une seconde fois ?
    La kératotomie radiaire est une technique chirurgicale pour corriger la myopie qui n'est plus utilisée aujourd'hui, mais qui fut souvent employée pendant les années 80. Le principe de la kératotomie radiaire consistait à réaliser des incisions en étoile centrées sur le sommet de la cornée. Ces incisions étaient réalisées manuellement, et devaient être suffisamment profondes pour avoir l’effet désiré. Le problème de cette technique était son imprécision et une qualité de vision qui baisse avec le temps. Elle constitue souvent une contre-indication à la chirurgie (car il est difficile de faire des découpes dans une cornée multi-incisée) mais en fonction des cas il peut être possible de réopérer avec une technique de surface que nous proposons. Seul un bilan pré-opératoire pourra déterminer la faisabilité d'une nouvelle intervention.
  • Je suis diabétique, est-ce que je peux me faire opérer ?
    Le diabète est une contre-indication relative à la chirurgie laser. Il faut qu'il soit stabilisé et qu'il n'y ait pas de rétinopathie. Si vous entrez dans ce cadre, nous pouvons tout à fait vous voir pour un bilan pré-opératoire.
  • La grossesse est-elle une contre-indication à l'opération laser ?
    Il n'est effectivement pas recommandé de vous faire opérer si vous êtes enceinte. Il est préférable de faire l'intervention avant ou après la grossesse. En effet, pendant la grossesse, les changements hormonaux peuvent causer une déformation de la cornée. De même, certaines études tendent à prouver que l'allaitement peut aussi influer sur la cornée. Il vaut donc mieux attendre la fin de celui-ci.
  • Est-ce que l'opération laser est douloureuse ?
    La chirurgie en elle-même n'est pas douloureuse car nous vous administrons des gouttes anesthésiantes dans les yeux. Elle ne dure que 20 min pour les 2 yeux. Vous repartez ensuite avec des lunettes de soleil pour la journée (que nous vous fournissons). Au niveau des douleurs en post-opératoire, pendant les 24 premières heures il s'agit plutôt de sensations de grain de sable dans les yeux, de larmoiements, des picotements, des envies de se gratter... Une sensibilité à la lumière, une sécheresse oculaire et des halos sont possibles les 3 premiers mois.
  • Y-a-t-il une anesthésie générale ?
    Cette opération ne peut pas se faire sous anesthésie générale puisque nous avons besoin que vous fixiez des lumières pendant quelques secondes, le temps du traitement au laser, et que vous bougiez le moins possible. Vous devez suivre les instructions que l'on vous donnera. L'opération peut paraître impressionnante mais elle est sans douleurs puisque nous vous administrons des gouttes anesthésiantes dans les yeux, et ne dure que 20 minutes.
  • Garantissez-vous le résultat à 100% ? Peut-on devenir aveugle ?
    Cela reste une chirurgie donc nous ne pouvons pas dire qu'il n'y aucun risque. Cependant vous ne pouvez pas devenir aveugle car on ne touche ni au nerf optique, ni au cristallin. Le but de l'intervention est que vous ayez au moins 10/10 en vision binoculaire. Ce résultat est durable dans le temps. Vous pouvez lire les avis de nos patients sur notre page Facebook ou Google si vous souhaitez vous rassurer. Si ce résultat n'est pas atteint (petite régression après l'intervention par exemple), nous vous proposerons gratuitement une opération de complément. Les effets secondaires ne sont pas des échecs mais des symptômes directement liés au traitement. Il peut s'agir de sécheresse oculaire ou de halos la nuit. La plupart disparaissent en quelques semaines. Si vous respectez bien les consignes pré et post-opératoires du chirurgien, il n'y a pas de raisons que cela se passe mal.
  • Je viens de loin donc j'aimerais faire la consultation et l'opération en même temps.
    Nous essayons toujours d’arranger nos patients, surtout s’ils viennent de loin. Par contre, il est impossible de faire la consultation et l’opération le même jour. En effet, lors du bilan pré-opératoire nous vous administrons des produits dans les yeux pour dilater les pupilles afin de réaliser le fond d'oeil. Lorsque les pupilles sont dilatées, il est impossible d'opérer. D'autre part, les créneaux de bloc opératoire sont bien définis dans la semaine puisque nécessitent une certaine logistique. Il faut également parfois prévoir une seconde consultation ou le port de lentilles d’essai si nous avons un doute sur la faisabilité de l’opération. Il est toutefois possible de tout prévoir sur un court laps de temps. N’hésitez pas à nous appeler au 03 88 45 15 15 pour organiser votre venue.
  • Comment est la vue directement après l'opération ?
    Directement après votre chirurgie laser des yeux, votre vue sera brumeuse, vous aurez une sensation de grain de sable dans l'oeil, des larmoiements... C'est pour cela qu'il faut être raccompagné. La vue va s'améliorer d'heures en heures et dès le lendemain vous pourrez reprendre votre vie quotidienne. Il sera tout à fait normal que la vision fluctue le 1er mois. En effet, l'instabilité du film lacrymal joue également sur la qualité de la vision. Des halos ou de la sécheresse oculaire peuvent durer plusieurs semaines.
  • Après une opération des yeux, quand pourrai-je reprendre le sport ?
    Suite à une PKR ou un LASIK, la reprise du sport est à considérer 2 à 3 semaines après l'intervention. Pour le SMILE Pro, comme il n'y a pas de découpe du capot, le sport peut être repris dès le lendemain de l'intervention. Si vous pratiquez des sports traumatiques (sport de combat par exemple), il vaut mieux demander l'avis du médecin lors des bilans post-opératoires
  • Après une opération laser des yeux, quand pourrai-je reprendre le travail ?
    Dans le cadre du LASIK et du SMILE Pro, il n'y a pas de contre-indications à reprendre le travail dès le lendemain de l'intervention. Par contre, il sera tout à fait normal de ressentir encore des flous ou des gênes, notamment sur le travail sur écran, pendant plusieurs jours. De part la présence d'un capot pour le LASIK, la reprise de travaux pouvant entraîner des risques de projections dans les yeux, de poussières, etc sont à discuter avec votre chirurgien. Dans la plupart des cas, il suffira de protéger ses yeux avec des lunettes pendant quelques jours. La chirurgie des yeux étant hors nomenclature, aucun arrêt de travail ne sera délivré.
  • Y-a-t-il un traitement à prendre après la chirurgie laser ?
    Le traitement prescrit est propre à chaque médecin. Il s'agira la plupart de temps de collyres antibiotiques et anti-inflammatoires à prendre pendant quelques jours ainsi que des collyres ou pommades hydratantes. Le traitement pour la sécheresse oculaire pourra être prescrit pendant quelques semaines voir quelques mois en fonction de la gêne post-opératoire.

Des questions ? Contactez-nous !

bottom of page